3-bonnes-raisons-ne-pas-prendre-photographie-photos-voyage-paysage-regarder-contempler

3 bonnes raisons de ne pas prendre de photos en voyage

Vous pliez bagage pour partir vers une nouvelle destination et, comme toujours, votre appareil photo sera du voyage ! Devant certaines scènes magiques, il vous paraît inconcevable de ne pas graver le souvenir sur pellicule ou carte SD. Mais qu’en est-il de votre mémoire à vous ? En effet, parfois, ranger son appareil et vivre son voyage simplement au présent est un cadeau. Voici 3 bonnes raisons de ne pas prendre de photos en voyage !

 

1.     Se souvenir de la vraie beauté des paysages

En voyage au Brésil, au Maroc ou au Japon, le constat est le même ! Les paysages sont plus beaux les uns que les autres, inédits pour votre œil de voyageur et vous n’avez qu’une envie, les emmener avec vous. Pourtant, ce qui fait surtout la préciosité de ces moments c’est qu’ils ne durent qu’un instant.

Vous êtes face aux plaines brésiliennes, leur beauté vous laisse sans voix. Vous prenez une photo et, de retour à l’hôtel ou au moment de montrer le diaporama à vos amis, vous êtes déçu. Le décalage entre l’émotion que vous avez ressenti en regardant le paysage et cette photo est énorme.

Si vous prenez le temps de ressentir, vous n’oublierez jamais ce que vous avez vu. Laissez alors de côté le diaporama et faites un récit à la Jules Verne à vos amis, ils en redemanderont !

2.     Garder en mémoire l’authenticité des moments

Le vécu : voilà ce qui fait le voyage dans sa globalité. Après une journée en bateau entre amis, un trek avec votre moitié ou une escapade urbaine entre amis, il reste des souvenirs ! Les rires, le partage, la spontanéité, c’est ce que vous allez garder au fond de vous.

Au lieu d’avoir posé toute la journée, réglé votre perche ou fait la mise au point, vous aurez vécu pleinement et intensément. Réjouissez-vous d’avoir profité de l’instant présent !

3.     Profiter du présent

Plutôt que de garder des souvenirs tronqués par une photo qui ne rend pas justice à la réalité, il est parfois opportun de contempler pleinement. Se poser 20 minutes devant un paysage, essayer d’en scruter tous les détails : ce sont les meilleurs moments.

L’appareil photo a tendance à nous extirper du moment présent : comment sont réglés les Iso, est-ce qu’il me reste à assez de batterie, combien de likes vais-je obtenir avec cette photo ? Profitez de votre voyage au Bhoutan, en Ethiopie ou aux Etats-Unis avec vous-même ou les voyageurs qui sont avec vous.

Le périple que vous vivez sera bientôt derrière vous. Ce que vous allez en retirer intérieurement est bien plus précieux que toutes les images bien cadrées du monde. En outre, en tant que photographe vous pourrez en plus travailler votre œil et apprendre à regarder avant de déclencher.  Un entraînement plus qu’utile !